La 26e édition du FESPACO se tiendra à Ouagadougou du 23 février au 02 mars 2019 dans un contexte particulier marqué par les 50 ans de l’existence du Festival. La célébration du cinquantenaire du FESPACO est placée sous la triple dimensions de la mémoire, de l’identité et de l’économie : « confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ».

La 26e édition a lieu du 23 février au 02 mars 2019.

La sélection comporte deux sections principales :
– la section compétition officielle qui est réservée aux films de réalisateurs africains et de la diaspora. Elle comporte les catégories suivantes :
* fiction long métrage : durée minimale de 60 mn ;
* fiction court métrage : durée comprise entre 1 mn et 35 mn ;
* documentaire long métrage : durée minimale de 60 mn ;
* documentaire court métrage : durée comprise entre 1 mn et 35 mn ;
films des écoles africaines de cinéma de fiction ou documentaire : durée comprise entre 3 mn et 15 mn.
La compétition des Séries télévisuelles africaines se déroulera dans un cadre évènementiel spécifique, « La nuit de la Série africaine » organisée par le FESPACO en partenariat avec les producteurs et les diffuseurs.

– la section hors compétition qui est ouverte aux films des cinéastes du monde :
* programme artistique du cinquantenaire :
* classiques des cinémas d’Afrique et de la diaspora
* Etalons de Yennenga ;
* panorama ;
* focus ;
* découvertes ;
* hommages

Les recommandations adoptées en décembre 2017 se retrouvent dans les innovations prévues dans le cadre de l’organisation de la 26e édition du FESPACO :

Compétition des films

La liste des fictions longs métrages en compétition pour l’Étalon d’or de Yennenga du Fespaco 2019:

– Five Fingers for Marseilles, de Michael Matthews (Afrique du Sud)

– Sew The Winter To My Skin, de Jahmil X. T. Qubeka (Afrique du Sud)

– Ila Akhir Ezzaman (Jusqu’à la fin des temps), de Yasmine Chouikh (Afrique du Sud)

– Duga (Les Charognards), d’Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani (Burkina Faso)

– Desrances, d’Apolline Traoré (Burkina Faso)

– Hakilitan (Mémoire en fuite), d’Issiaka Konaté (Burkina Faso)

– Miraculous Weapons (Les armes miraculeuses), de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)

– Resolution, de Boris Oue et Marcel Sagne (Côte d’Ivoire)

– Karma, de Khaled Youssef (Egypte)

– Keteke, de Peter Sedufia (Ghana)

– RRafiki,de Wanuri Kahui (Kenya)

– Barkomo (La Grotte), d’Aboubacar Bablé Draba & Boucary Ombotimbé (Mali)

– Indigo, de Selma Bargach (Maroc)

– Mabata Bata, de Joao Luis Sol de Carvalho (Mozambique)

– Hakkunde, d’Oluseyi Asurf Amuwa (Nigeria)

– The Mercy of the Jungle, de Joel Karekezi (Rwanda)

– Akasha, de Hajooj Kuka (Soudan)

– T-Junction, d’Amil Shivji (Tanzanie)

– Fatwa, de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)

– Regarde-moi (Look at me), de Nejib Belkadhi (Tunisie)
 

Une mise en lumière de la compétition des films documentaire sera faite, elle sera dotée d’ Etalons et de poulains et disposera d’une salle identifiée pour les galas de projection ;

A noté également la création d’une nouvelle section pour les films d’animation.

Le MICA

Le Marché International du Cinéma et de l’Audiovisuel Africains (MICA) est le marché organisé dans le cadre des éditions du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO).

C’est l’espace professionnel destiné à favoriser les ventes et les achats des œuvres cinématographiques et audiovisuelles ainsi que les coproductions.

C’est également un cadre de rencontres, de promotion et d’échanges panafricain et international ouvert aux œuvres cinématographiques et audiovisuelles ainsi qu’aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel du monde entier.

Sélection spéciale pour la célébration du cinquantenaire :

Une sélection des classiques du cinémas Africain et de la diaspora, composée des films emblématiques des 50 dernières années sera diffusée .

Une rétrospective des films étalons d’or de Yenenga sera également proposée.

Il y aura aussi des films restaurés du patrimoine des cinémas d’Afrique et de la diaspora.